Compagnie La Pepite

Dirigée par Estelle BERTIN, la compagnie puise ses sujets du bruit du monde, de la ville, du territoire et de celles et ceux qui les constituent.

Ma démarche artistique est d’aller à la rencontre des gens pour parler de leur réalité, leurs quotidiens, leurs pensées sur le monde qui les entoure et leurs échos intérieurs. Je crée des spectacles qui ont pour domaine de prédilection la rencontre au cœur du vivant :
En allant proposer des spectacles au coeur d’une ville, d’un quartier, d’une école et en menant des actions transversales avant et/ou après les représentations. Le spectacle dépasse le seul objet de la représentation en proposant des actions parallèles liées à sa thématique. En recueillant les paroles de celles et ceux qui font la ville, le récit des personnes rencontrées devient alors matériau pour créer des oeuvres artistiques. La parole de l’individu se met au service d’un questionnement universel.

Je crée des spectacles avec des artistes professionnels et/ou amateurs, empruntant à des genres très différents, du clown à la poésie en passant par le conte, tout en semant toujours, des graines d’imaginaire. Je crois profondément à la force de l'imaginaire. Engager les gens dans une démarche de création intérieure peut les aider à trouver du sens, recréer des liens et du commun.

La compagnie se dirige de plus en plus vers des actions en lien avec l’espace public afin d’aller au contact direct des gens qui font la ville. Prendre la parole là où elle est, et poser un geste artistique afin de décaler le regard et amener une autre compréhension du monde : celle du sensible.

Je crois qu’il est toujours possible de trouver de la poésie où que l’on soit, qui que l’on soit. Travailler à créer d’autres imaginaires va à l’encontre de l’absurdité du monde actuel.

Estelle Bertin

“La fin de ce monde et plus encore des mondes dont elle accouchera dependront etroitement des liens que nous parviendrons a tisser et de l’imaginaire que nous reussirons a inventer dans le futur le plus proche.”

Pablo Servigne, Raphaël Stevens et Gauthier Chapelle, Une autre fin du monde est possible
Vivre l’effondrement (et pas seulement y survivre)

Les spectacles de la compagnie

  • Voies de faits voix de femmes
  • On se voit demain
  • La marmite volante
  • Spectacles de Contes

Voies de faits voix de femmes


Spectacle poétique sonore et immersif, public adulte
Avec Ariane Noirot, Anne Fischer, Estelle Bertin
Mise en scène Aline Jaulin
Textes AnnPôl Kassis
Création 2017
Télécharger le dossier artistique

Les poèmes dits dans le spectacle sont issus du livre “Femmes du monde entier contres les violences“ d’AnnPôl Kassis. Deux comédiennes et une chanteuse musicienne invitent les spectateurs à vivre une expérience avec elles. Le cercle permet de jouer avec les limites de l’espace entre l’intérieur et l’extérieur. Les spectateurs.rices peuvent se voir car ils/elles font parties de la mise en scène et sont impliqué.e.s par leurs présences et se trouvent ainsi interconnecté.e.s. A travers ses textes sont exprimées la violence, l’oppression subie mais aussi la force, la puissance et la joie d’être une femme.

On se voit demain


Spectacle de sensibilisation à l’écologie à partir de 5 ans
Avec Anne Fischer, Estelle Bertin
Mise en scène Mathilde Gourdol
Textes Anne Fischer et Estelle Bertin
Création 2015
Télécharger le dossier artistique

On se voit demain est un spectacle comique où les enfants sont invités à entendre une histoire. Les personnages sont clownesques, loufoques et le spectacle est basé sur un rythme intense. C’est l’histoire de Mme Consomme qui vit en haut d’une grande tour. Elle mène une vie à cent à l’heure et n’a qu’une devise « Acheter et jeter » et se moque totalement du futur, au grand désespoir de sa voisine Mme Eco qui cherche à lui faire entendre raison ... Cinq générations plus tard nous retrouverons Justine, l’arrière, arrière, arrière, arrière, arrière, petite fille de Mme Consomme. Elle a hérité de l’appartement de Mme Consomme mais aussi de choses beaucoup moins agréables ...

La marmite volante


Spectacle jeune public à partir de 5 ans
Avec Kristelle Waskowiski, Anne Fischer
Texte et mise en scène Estelle Bertin
Création 2018
Télécharger le dossier artistique

C’est l’histoire d’une femme, la femme au grand manteau. Elle a oublié son nom. Elle sait juste qu’elle a beaucoup marché. Elle arrive dans une ville où tout le monde lui ferme la porte au nez. C’est alors qu’elle se met à rêver : rentrer chez elle à bord d’une machine extraordinaire, une marmite volante. Elle décide de tout mettre en œuvre pour construire sa machine qui la ramènera chez elle.

Spectacles de contes

Création 2020


Courageuses

De l’histoire d’une petite fille qui devra assumer le regard des autres face à sa singularité, à celle d’une femme Inuit qui devra affronter un dieu injuste et colérique, le spectacle Courageuses nous transporte dans des histoires de femmes qui sont déterminées, fortes et libres. Des femmes qui savent exactement ce qu’elles ont à faire pour contrer ceux qui veulent les dominer.



Prenez en soin

Dans ce spectacle, il est question d’hommes et de femmes qui prennent soin du monde , qui s’évertuent à protéger la nature qui les entoure. On y rencontrera deux enfants qui feront tout pour sauver des papillons, ou encore l’histoire d’un homme qui cherchera coûte que coûte à ramener les fleurs dans le monde car son amour pour elles est plus grand que tout....

“Il est temps, plus que temps de semer des graines d’imaginaire, dans les tetes, dans les corps, dans les regards frais de ceux qui decouvrent au coeur des racines, des pousses des troncs et de la terre. Les nuages dans le ciel montrent encore et toujours des images sans fin...”

Estelle Bertin

Hors les Murs

  • Derogation Poetique
  • Place aux femmes
  • De l’antre au Cosmos

Derogation Poetique

Interventions dans l’espace public


La brigade poétique
Les comédiens : Mikaël gluschankof, Johanna Rousset, Cyrille Andrieu-lacu, Estelle Bertin
Scénographe : Magali Castellan
Photographe : Albin Porcherel
Vidéaste : Raphaële Héliot
Conception architecture : Léa Charles Ambron, Coralie Gérardin, Romane Madede
Reportage audio : Lorraine Carlotti
Nos fidèles poètes en renfort : Grégoire, Hakim, Vincent, Louise, Fabrice...
Création 2020

Dérogation Poétique fait déferler de la poésie dans l’espace public en :

- Déambulant poétiquement. Une brigade poétique constituée de personnages burlesques arpentent les rues en lisant des poèmes aux personnes croisées. La brigade se charge aussi de propulser les poèmes sur les murs ou sur les trottoirs, partout où elle saisit l’interstice poétique.



- Allant chercher la parole poétique chez chacun.e. Dérogation poétique se déplace dans les quartiers, centres de loisirs, écoles, associations, ... Elle aide à faire naître les mots poétiques des enfants, jeunes, adolescents, adultes de la ville. Les oeuvres créées sont aussi exposées dans les rues de la ville.



- Donnant à voir la poésie partout et en organisant des promenades poétiques dans la ville. L’équipe découvre un quartier et voit le potentiel poétique, une ballade singulière sera ensuite proposée à des groupes avec lectures de poèmes et contes en fonction des différents lieux arpentés.



Place aux femmes


Lecture théâtrale proposée lors de l’exposition de l’artiste Philippes Monges
Création 2019

Place aux femmes est un projet né de l’envie d’interroger la place des femmes dans l’espace public. Recueillir des témoignages est faire oeuvre. Philippe Monges, photographe a réalisé une vingtaine de portraits. Estelle Bertin et Mathilde Gourdol, l’ont accompagné dans sa démarche et ont organisé des groupes de paroles dans différents quartiers de Saint-Denis. Les réflexions et témoignages recueillis ont été réunies dans une performance qui est associée à l’exposition itinérante des portraits de femmes volontaires. Le tout a constitué un projet artistique dont l’intention est d’investir l’espace public.

De l’antre au Cosmos


Performance créée pour parler du 6B, lieu infini, à la biennale d’architecture de Venise en 2018
Avec Emmanuelle Levy, Mathilde Gourdol et Estelle Bertin
Co-création des compagnies La Pépite, 25 watts et les papillons dans le ventre
Création 2018

La performance propose un voyage sensible au cœur de ce lieu infini qu’est le 6b. Trois personnages féminins vous invitent à découvrir la singularité de ce lieu à travers des extraits du livre d’Attila Cheyssial "Labyrinthos Pandémonium fantasmagorique"
La performance propose un aller retour entre deux comédiennes qui mettront en voix les textes d’Attila, et une comédienne proposant du théâtre visuel en donnant vie à une matière; le kraft créant son propre monde en mouvement. Elle sera accompagnée par les improvisations musicales et sonores d’un des deux autres personnages faisant se répondre matière vivante et matières sonores.

© Charity Thomas

"Au milieu de l’hiver j’ai decouvert en moi un invincible ete"

Albert Camus

Creations Singulieres

Estelle Bertin développe la profonde croyance que chaque personne a une part de merveilleux qui ne demande qu’à être dévoilée. Chacun.e a une histoire, des points forts, un parcours, une gestuelle, qui lui sont propres. Les atouts, les limites, les particularités de chacun.e sont repérées, développées et mis au service de la scène. L’écriture des spectacles se fait alors au fur et à mesure à partir des propositions gestuelles et de la parole de chaque participant.

  • De mon souvenir au merveilleux
  • Improbables Rencontres

De mon souvenir au merveilleux


Spectacle écrit et joué par les résidents du foyer de "la Ferme du Château" à Menucourt, association Cap Devant.
Récolte de paroles, mise en scène et accompagnement sonore Estelle Bertin
Création 2020

Dans une vie d’homme ou de femme il y en a des bons moments, très souvent. Une vie en est souvent remplie. C’est parfois parce qu’il y en a d’autres, des mauvais, des repoussants, des douloureux... Que ceux qu’on aime, ceux qui brillent, ceux qui nous emportent, les moments exceptionnels, les souvenirs des jours heureux et beaux nous restent... Laissez nous vous raconter

Improbables Rencontres


Spectacle théâtral
Avec les comédiens amateurs de l’association APF
Ecriture et mise en scène Estelle Bertin
Création 2014

Vladimir et Nicolaï, deux inventeurs de génie russes, décident de quitter leur pays natal, pour aller chercher fortune ailleurs. Le hasard les mène dans le petit village de Plaimpied la Clayette en France. Ils rencontreront les habitants, personnages en tous genres et devront prouver leur talent pour se faire accepter.

"Le theatre c’est la poesie qui sort du livre pour descendre dans la rue."

Federico Garcia Lorca

Portfolio

Voici une histoire de la compagnie La Pépite en image.


Cet homme a accroché à la plus haute branche de l’arbre une cloche d’argent, qui tinte avec le vent, et cette musique si simple, si légère fait tout son bonheur...<br><br>Estelle Bertin conte à l’ADADA pour de jeunes migrants mineurs isolés. Projet avec Yvan Loiseau et le collectif les midi de MIE.<br>

Spectacle de contes Le don.

Galerie ADADA Saint-Denis. Février 2020

C’est ici que ça se passe. Là ici et maintenant. Ici ce sont des histoires. Des histoires qui se dessinent, se chantent, se mettent en scène, s’inventent tous les jours. Au milieu des murmures et des spectres. Dans ce grand vaisseau. Ce vaisseau de béton. Là tout semble possible. Tout semble possible dans ce grand vaisseau de béton. Dans cet espace infini.<br><br>Avec Emmanuelle Lévy, Estelle Bertin, Mathilde Gourdol.<br>

Performance de l’antre au Cosmos.

Venise. Juillet 2018

Refuse toutes les violences<br>Prends conscience de tes droits<br>Personne ne le fera pour toi<br>Crois en toi<br>L’instant te porte<br>La vie t’emporte<br>

Spectacle Voies de faits voix de femmes.

Maison de quartier Sémard Saint Denis. Novembre 2019

L’amour est beau comme les roses.<br>Fatoumata, 7 ans<br><br>Avec les enfants des centres de loisirs du quartier La Plaine St Denis.<br>

Dérogation Poétique.

Saint-Denis. Aout 2020

Je souffre quand une femme souffre<br>Je meurs quand une femme meurt<br>Et revis avec celle qui relève le défi<br>Yeux ouverts je contemple le chaos<br>Poings fermés je résiste et protège<br>

Lecture poétique "Du monde entier".

Paris. Septembre 2018

En été. La chaleur. La terrasse. La table dehors. L’apéritif en bord de mer.<br>Mon frère m’a installé pour que j’écoute la mer. C’était magique de partager cela ensemble.<br>

De mon souvenir au merveilleux.

Menucourt. Juillet 2020

Il était une fois, une femme. Une femme sans âge. Elle avait oublié son nom. Elle était partie de chez elle il y a très longtemps.<br>Elle voulait rentrer mais elle avait perdu son chemin.<br>Elle n’avait plus que ce grand manteau qui la couvrait. Et un gros creux au fond du ventre.<br>Ce jour là alors que le soir était en train de tomber, elle arriva dans une ville. C’était une petite ville avec beaucoup de portes.<br>

La Marmite Volante.

Théo Théâtre Paris. Octobre 2019

Dans une vie d’homme ou de femme, il y en a des bons moments, très souvent. C’est parfois parce qu’il y en a d’autres, des mauvais, des repoussants, des douloureux... Que ceux qu’on aime, ceux qui brillent, ceux qui nous emportent, les moments exceptionnels, les souvenirs des jours heureux et beaux restent... <br>

De mon souvenir au merveilleux.

Menucourt. Juillet 2020

Louis I
						Louis II
						Louis III
						Louis IV
						Louis V
						Louis VI
						Louis VII
						Louis VIII
						Louis IX
						Louis X (dit le Hutin)
						Louis XI
						Louis XII
						Louis XIII
						Louis XIV
						Louis XV
						Louis XVI
						Louis XVII
						Louis XVIII
						et plus personne plus rien…
						Qu’est-ce que c’est que ces gens-là
						qui ne sont pas foutus
						de compter jusqu’à vingt?<br><br>
						Jacques Prévert<br>

Dérogation Poétique Acte 5.

Saint-Denis. Juin 2020

René : Ah Louise tu tombes bien . Il y a une femme chez moi, oui une étrangère qui veut construire une machine qui vole ! Elle n’a qu’un clou ! (il rit)<br>Quoi ? Que je lui demande si elle Si elle a besoin d’autre chose ? Non ça va pas la tête. Et puis quoi encore ?<br>Je te laisse, il faut que je surveille ce qu’elle fait. Bon c’est fini ?<br>La femme au grand manteau : Non, si seulement j’avais du bois et quelques vis....<br>

La Marmite Volante.

Théo Théâtre Paris. Octobre 2019

Dietro il tronco il cespuglio il canneto L’avenire di un mondo piu umano E piu giusto piu libero e lieto<br>Traduction :<br>Derrière le tronc, le buisson, la cannaie L’avenir d’un monde plus humain Et plus juste, plus libre, plus heureux<br>Avec Emmanuelle Lévy, Mathilde Gourdol, Estelle Bertin<br>Chanson Oltre il ponte<br>

Performance de l’antre au Cosmos.

Venise. Juillet 2018

« Sois heureux un instant, cet instant c’est ta vie. »<br>

Dérogation Poétique Acte 3.

Saint-Denis. Mai 2020

Mme Consomme passe sa journée à répondre au téléphone , envoyer des mails, disputer des gens, jeter des gobelets, répondre au téléphone , envoyer des mails, disputer des gens, jeter des gobelets....<br>

Fête de l’automne.

Place de la Confluence. Octobre 2018

Je salue toutes ces femmes<br>Qui<br>Entre déraison désespoir et colère<br>Gardent intacte en elles la force de vouloir<br>Et de croire en la vie<br>

Spectacle Voies de faits voix de femmes.

Maison de quartier Sémard Saint Denis. Novembre 2019

 Je me retrouve assis sur ma balançoire, je sens que quelqu’un me pousse, je regarde les rayons du soleil qui traversent les nuages. Je suis bien. J’ai la tête pleine de souvenirs heureux.<br>Bientôt je pourrais descendre et reprendre le chemin de la vie....<br>

De mon souvenir au merveilleux.

Menucourt. Juillet 2020

Mme Eco adore son métier, « faire pousser, faire pousser c’est sa devise, tout le monde doit faire pousser» . Et pour faire pousser encore et toujours , Mme Eco prend son temps avec les plantes, et surtout elle n’utilise que des engrais naturels qu’elle fait elle même avec son composteur dans le jardin.<br>

Fête de l’automne.

Place de la Confluence. Octobre 2018

Il était pendant le confinement blanc<br>L’homme chante de la musique noire<br>Il est triste bleu.<br>

Dérogation Poétique.

La plaine Saint-Denis. Mai 2020

La rumeur est arrivée dans les maisons, la nouvelle est passée sous les portes, un vent de murmures s’est engouffré par les fenêtres. Une femme qui avait oublié son nom avait réquisitionné l’établi du vieil homme à la porte rouge. Elle y construisait une machine volante qui la ramènerait chez elle.<br>

La Marmite Volante.

Théo Théâtre Paris. Octobre 2019

Le ciel merveilleux<br>Un Petit garçon qui fait des bulles<br>Le sapin, les étoiles, les montagnes, le soir tombe.<br>Maram 8 ans.<br>

Dérogation Poétique.

La plaine Saint-Denis. Aout 2020

Cette nuit là en s’endormant sur un banc elle continua de rêver. Elle rêva qu’elle était rentrée chez elle. Elle était rentrée chez elle en volant. A bord d’un engin extraordinaire : une marmite volante.<br>

La Marmite Volante.

Théo Théâtre Paris. Octobre 2019

"Nous avons encore besoin et plus peut etre aujourd’hui, du pouvoir des contes et de la subversion poetique pour survivre."

Georges Jean

L’equipe

Ils nous font confiance



Residence : Le 6b, un lieu infini

L’implantation de la compagnie au 6b est au coeur de son projet.
Après avoir longtemps travaillé à présenter des spectacles dans plusieurs départements, la compagnie pose ses valises en 2016 au 6b.



Le 6b, est un espace de création artistique et de diffusion culturelle, implanté depuis 2010 dans un ancien bâtiment industriel à Saint-Denis.
Le 6 b est un tiers lieu que l’on pourrait brièvement résumer comme un espace polymorphe fondé sur le partage et l’ouverture, ancré dans un territoire. C’est un lieu pionnier qui explore et expérimente des processus collectifs pour habiter le monde et construire des communs. S’y rencontrent près de 200 personnes, musicien.ne.s, cinéastes, graphistes, artisans, travailleurs/ses sociaux, comédien.ne.s, danseur.se.s, peintres, sculpteurs/rices, architectes...

Y être en résidence constante permet à la compagnie de :
- développer son action sur le territoire de la ville de St Denis et plus largement du 93.
- créer des liens avec différents artistes du territoire
- innover en se connectant à des projets pluridisciplinaires
- développer le spectacle vivant au 6b, lieu connu pour ses expositions et en majorité pour ses artistes plasticiens

Les amis de La Pepite

Les marionnettes et les objets de la très belle Emma Levy de La Compagnie 25 Watts
Le sourire de l’envoûtante Mathilde Gourdol de La Compagnie des papillons dans le ventre
La joie de vivre et l’énergie de la sublime poètesse, autrice, linguiste et bien plus encore Annpôl Kassis
La pétillante et talentueuse Cécile Huré Improviconteuse
Les copains de La Compagnie Caribou
Les copains de La Vila Mais d’Ici
Les copains de La Grosse Plateforme
L’unique et inimitable Clyde Chabot de La Communauté Inavouable
Le beau et généreux Nicolas Simarik, un artiste épicurien, gastronome et voyageur
La belle et très inspirante Léa Dant
La super équipe du 6B
La sensibilité incarnée dans une voix Lehna Sam
L’incroyable Jean Pierre Klein et son école l’Inecat
La maison, ici c’est Saint-Denis Saint-Denis, Fon-fonky fresh !
La seconde maison, chez Anaïs et Mouss Marguerite Charlie
Un artiste multi talent étonnant, surprenant, imprévisible Yvan Loiseau
C’était un petit jardin, Qui sentait bon le Métropolitain, Qui sentait bon le bassin parisien L’espace Imaginaire
Notre chèr.e et unique Sebastien Camille et Ses Folles Soirées Dionysiaques
La belle voix de Lorraine Carlotti
Fatima, Lamine, Yaz et les copains de La Brasserie du Coq Hardy
La sublime multi talentueuse et radieuse Magali Castellan
Les mains les yeux et le coeur de la douce et puissante Pascale Leveque
Notre super studio photo I-shooting by Albin PORCHEREL
Un autre super photographe Philippe Monges et son association Mémoires croisées
Les créations de la magnifique Claire Pottié
La belle insoumise et indomptable Juliette Bompoint directrice de Mains d’Oeuvres
Notre superbe TGP
Les filles d’Angers
La BAME connection
La Coloc, avec qui on partageait plus qu’un loyer !

et vous ici bientôt contactez-nous ;)

Contactez-Nous

Compagnie La Pépite
direction@cielapepite.fr
+33 6 95 24 97 95

Cie La Pepite, 6-10 quai de Seine, 93200 Saint Denis, France